L’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien protège le système de transport aérien du Canada depuis 20 ans.

OTTAWA – Le 1er avril 2022 – C’est aujourd’hui le 20e anniversaire de l’établissement de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA). À titre de société d’État créée par le gouvernement du Canada en réponse aux événements du 11 septembre 2001, l’ACSTA protège le public en contrôlant de manière efficace et efficiente tous les voyageurs aériens et leurs bagages, ainsi que tout le personnel aéroportuaire devant accéder aux zones sécurisées des 89 aéroports désignés du Canada.

À pareille date, il y a 20 ans, la Loi sur l’ACSTA est entrée en vigueur et l’Administration est devenue responsable de plusieurs fonctions de sûreté aérienne de base au Canada, y compris d’assurer l’uniformité de la prestation des services de contrôle de sûreté qui lui ont été confiés. Au cours des deux dernières décennies, l’ACSTA a collaboré de près avec Transports Canada, son organisme de réglementation, de même qu’avec d’autres partenaires de l’industrie en vue d’assurer le niveau de sécurité le plus élevé possible tout en offrant la meilleure expérience qui soit aux passagers.

« L’ACSTA a été établie par une équipe de personnes très talentueuses et dévouées, et c’est ce que nous constatons dans tout ce que nous avons accompli au cours des 20 dernières années », a mentionné Michael Saunders, président et chef de la direction de l’ACSTA. « Des efforts considérables ont été consentis afin d’élaborer de nouveaux programmes et de nouvelles initiatives pour assurer la sécurité des voyageurs aériens pendant cette période. Je suis fier du travail assidu de nos employés et de la détermination, l’ingéniosité et la créativité dont ils ont constamment fait preuve, surtout au cours des deux dernières années, et je suis persuadé que cela nous servira bien alors que nous continuons à protéger et appuyer l’industrie canadienne des voyages aériens. »

« Le succès de l’ACSTA repose sur des partenariats solides, une orientation stratégique perspicace et une bonne gouvernance », a déclaré Marguerite Nadeau, présidente du Conseil d’administration de l’ACSTA.  « L’importance cruciale de nos partenariats se reflète dans la composition de notre Conseil d’administration, qui inclue des membres désignés par l’industrie du transport aérien et par l’industrie aéroportuaire. Nous sommes impatients de poursuivre notre travail avec nos partenaires afin de renforcer la confiance du public dans l’ACSTA. Au nom de tous les membres du Conseil d’administration, félicitations à tous les employés de l’ACSTA et au personnel de contrôle de première ligne pour avoir atteint cette étape importante. »

« Au cours des 20 dernières années, l’ACSTA a joué un rôle de premier plan dans la protection des voyageurs aériens. À mesure que l’ACSTA continue à remplir son mandat, le gouvernement du Canada reste déterminé à assurer la sûreté et la sécurité du système de transport, et nous continuerons à collaborer avec l’ACSTA à cette fin », a affirmé l’honorable Omar Alghabra, ministre des Transports.

Alors qu’elle souligne son 20e anniversaire, l’ACSTA remercie également le personnel de contrôle et les fournisseurs de services de contrôle partout au pays d’avoir contribué de manière essentielle à la réalisation de son mandat. Un engagement permanent commun à l’égard du professionnalisme et de l’excellence opérationnelle ainsi que l’attention soutenue de l’ACSTA aux technologies et processus novateurs permettront d’offrir le plus haut niveau de sûreté possible au public voyageur, aujourd’hui et pour les années à venir.  

Faits en bref

L’ACSTA est responsable des quatre activités obligatoires suivantes :

  • Contrôle préembarquement : Le contrôle des passagers, de leurs bagages de cabine et de leurs effets personnels avant leur entrée dans la zone sécurisée d’une aérogare.
  • Contrôle bagages enregistrés : Le contrôle des bagages enregistrés (ou bagages de soute) des passagers pour détecter les articles interdits, comme les explosifs, avant l’embarquement de ces bagages dans un aéronef.
  • Contrôle des non-passagers : Le contrôle de non-passagers et de leurs effets personnels, y compris leurs véhicules, qui entrent dans les zones réglementées de l’aérodrome des aéroports qui présentent les risques les plus élevés. Au nombre des non-passagers, mentionnons le personnel de l’ACSTA, les agents de contrôle, les membres d’équipage et le personnel de cabine, le personnel du service à la clientèle des transporteurs aériens, les bagagistes, les fournisseurs et les autres employés de l’aéroport.
  • Carte d’identité pour les zones réglementées (CIZR) : Le système qui utilise les données biométriques du détenteur (image de l’iris et empreintes digitales) pour permettre aux non-passagers d’accéder aux zones réglementées des aéroports. L’administration aéroportuaire est l’autorité définitive qui établit l’accès aux zones réglementées de l’aéroport.

Personnes-ressources

Ligne des médias de l’ACSTA

613-998-4527

media@acsta.gc.ca

Relations avec les médias

Transports Canada, Ottawa

613-993-0055

media@tc.gc.ca